Deux problématiques de modélisation dynamique en génie des procédés. Illustration par quelques exemples.

vendredi 22 janvier 2016

Au cours de cet exposé, on présentera deux problématiques pour lesquelles on est conduit à proposer une modélisation dynamique d'un système physico-chimique ou d'un procédé :

• méthodes transitoires de mesure : en réalisant une expérience dynamique, on peut accéder à la valeur de certaines propriétés qui apparaissent comme paramètres d'un modèle dynamique d'un système physico-chimique. Cette approche est très utilisée en Transferts Thermiques (méthode « Flash » par exemple) et en Transfert de matière et Thermodynamique (méthode de la chromatographie inverse). On obtient les valeurs recherchées par ajustement paramétrique du modèle sur les résultats expérimentaux. On illustre cette approche par l'exemple de la caractérisation dynamique du transfert de matière dans un système membranaire ;

• modélisation dynamique pour la commande : on développe un modèle dynamique d'un procédé comme outil d'aide à la mise au point d'un système de commande. Il s'agit en général de modèles à l'échelle macroscopique, adaptée à la problématique de la commande. Deux exemples sont décrits : modélisation de l'opération d'extrusion réactive, modélisation d'une pompe à chaleur.

A l'occasion de la description des modèles dynamiques illustrant ces problématiques, on illustrera aussi la méthodologie de modélisation dynamique en Génie des Procédés